Qu'est ce que le RESYNAM - Togo ?

Le Réseau Syndical National pour la Migration au Togo (RESYNAM-TOGO) est une organisation syndicale créée le 19 décembre 2018 à Lomé, suite à l’atelier de renforcement de capacités des acteurs non-étatiques sur la migration, qui a rassemblé d’une part les centrales et confédérations syndicales du Togo, membres de la régionale Afrique de la Confédération Syndicale Internationale (CSI-Afrique) et d’autre part, les organisations de la société civile engagées sur la thématique.

Au niveau national, le RESYNAM-TOGO a, à sa tête, un Point Focal National, en la personne du camarade AGBENOU Komlan Emmanuel, actuel Secrétaire Général de la Confédération Syndicale des Travailleurs du Togo (CSTT).

La création du réseau au Togo, se situe dans le cadre d’une dynamique régionale, lancée par la CSI-Afrique, en vue d’engager les organisations syndicales sur la question de la migration.

Composé de quatre organisations syndicales, à savoir la Confédération Syndicale des Travailleurs du Togo (CSTT), la Confédération Nationale des Travailleurs du Togo (CNTT), l’Union Nationale des Syndicats Indépendants du Togo (UNSIT), l’Union Générale des Syndicats Libres (UGSL), le RESYNAM-TOGO mène des actions au bénéfice des migrants dans le cadre de la célébration de la journée internationale des migrants qui se tient le 18 Décembre chaque année. 

VALEURS, VISION, MISSION ET OBJECTIFS

Les valeurs du RESYNAM-TOGO sont :

  • le respect,

  • diversité,

  • solidarité,

  • partenariat

La vision du RESYNAM-TOGO  est de faire du Togo un pays exemplaire en matière de gouvernance de la migration où les migrants jouissent de leurs droits humains nécessaires à la réalisation de leur potentiel et de leur bien-être.

Le RESYNAM-TOGO  a pour mission de promouvoir l'inclusion et la protection des droits des migrants.

Ses objectifs spécifiques sont de :

  • Renforcer l’engagement des syndicats sur la question de la migration

  • Améliorer la participation des syndicats à la gouvernance de la migration en générale et en particulier sur toutes les questions liées à la migration de la main d’œuvre  

  • Appuyer l’organisation des travailleurs migrants au niveau national

  • Promouvoir l’accès des migrants au travail décent

  • renforcer les capacités techniques et institutionnelles des organisations syndicales en matière de migration

  • promouvoir un cadre juridique et institutionnel propice au respect des droits des migrants.